CONQUES

CONQUES EN ROUERGUE , Aveyron – Point d’intérêt

À propos

Au nord de l’Aveyron, les escarpements de la haute vallée du Lot cachent un village qui fut un haut lieu de la Chrétienté : il s’agit de Conques, niché dans un cirque naturel à la végétation luxuriante. Ce village est, depuis le XIIème siècle, une étape majeure sur les chemins de Saint-Jacques.

Son importance dans le pèlerinage jacquaire a valu à Conques d’être inscrit au patrimoine mondial par l’UNESCO pour deux monuments : l’abbatiale Sainte-Foy, célèbre pour son tympan du Jugement Dernier, et le pont des pèlerins qui franchit la rivière du Dourdou.

Arrivé intact des profondeurs de l’An Mil, Conques vit dans une harmonie de schiste gris bleuté, de calcaire ocre et de grès rouge, de roses, de glycines et de façades à pans de bois. Un décor authentique, parfait pour apprécier l’aura d’un petit village au destin exceptionnel.

Pour Conques, tout commença au XIème siècle. A cette époque, des moines entreprenants édifièrent, sur les bases d’un ancien ermitage, une grande abbatiale. Cette dernière devint dépositaire des reliques de Sainte-Foy, une jeune martyre chrétienne. A partir de ce moment-là, les miracles se succédèrent, attirant des foules de pèlerins.

La renommée de Conques atteignit son apogée aux XIème et XIIème siècles. Sa richesse suivit la même courbe ascendante, matérialisée dans le Trésor de Sainte-Foy : un trésor d’orfèvrerie unique en Europe, que vous pourrez admirer dans une aile du cloître.

Sainte-Foy de Conques, prévue pour accueillir des centaines de pèlerins, est toujours garante de l’esprit du pèlerinage. Eclairée par des vitraux contemporains signés Pierre Soulages, elle est la synthèse des recherches architecturales menées à l’époque médiévale. En son sein, rayonnement spirituel et art roman forment un couple uni pour l’éternité.

Conques fait partie des Grands Sites Occitanie Sud de France.


Localisation