Un week-end sur l’Aubrac : moto, rando, balnéo et aligot !

Roadtrip moto sur l'Aubrac en Lozère

Roadtrip moto sur l'Aubrac en Lozère, Régis Domergue

GR65 - Lozère © Régis Domergue

Le GR65 en Aubrac © R.Domergue

Aubrac, carto

Budget

A partir de 160€ / personne

Caractéristiques

  • Au cœur du Parc naturel régional de l’Aubrac
  • Découverte de la « route des lacs » à moto
  • Repas aligot dans un buron authentique
  • Balade sur le célèbre Chemin de Compostelle

La meilleure période

Printemps et Eté

Durée

2 Jours

Gorges du Tarn ? Aubrac ? Corniche des Cévennes ? Pour notre première escapade moto en Lozère, on ne savait pas trop où donner de la tête, tant le choix est large ! Mais souhaitant reprendre la moto en douceur, après la trêve hivernale, on a finalement décidé d’opter pour l’Aubrac, ce grand plateau de granit devenu Parc naturel régional en 2018. Au programme du weekend : de la moto, bien sûr, mais aussi du farniente, de la gastronomie, des petites balades. Bref, les clés d’un weekend réussi !

Tampon logo Fabuleux Voyages

Rejoindre les estives de l’Aubrac… à moto !

Cap sur le Col de Bonnecombe

Le printemps est là, et avec lui l’envie de nous mettre au vert. De ressortir la moto du garage. Alors, le week-end arrivé, on laisse Montpellier de bonne heure. Direction : La Canourgue, point de départ de notre escapade lozérienne. Après avoir remonté l'A75 sur 120 kilomètres, notre voyage peut (vraiment) commencer ! Les virages et pentes de la D56 nous conduisent d’abord à Trélans, où l’on aperçoit nos premières vaches Aubrac, ces vaches aux longs cils qui semblent soulignés de khôl. Encore quelques kilomètres, et nous arrivons au Col de Bonnecombe. A 1340 mètres d’altitude, l’air est vif, mais le paysage est grandiose. Nous sommes officiellement arrivés sur la D52, plus connue sous le nom de « route des lacs ». Et d’ailleurs, un premier étang s’étend devant nous !

L'Aubrac et ses vaches

A la découverte de la Lozère à moto, Régis Domergue

T'as d'beaux yeux, tu sais !

Vache Aubrac en Lozère, Erick Henry / PER

Sur la route des fabuleux voyages

Besoin de vous ressourcer ? Ce fabuleux voyage sur le haut plateau de l’Aubrac vous offre un grand bol de sérénité. En cheminant de forêts en pâturages jusqu’à Conques : l’Occitanie vous fait grandir !

#VoyageOccitanie #FabuleuxVoyages

Déguter un aligot "avec vue"

Au buron de Born

Souhaitant profiter des rayons de soleil, et de la vue sur le Lac de Born, nous optons pour la terrasse. Côté menu, on choisit sans hésiter l'aligot. L'Aubrac sans l'aligot ne serait pas vraiment l'Aubrac, non ? En guise de mise en -bouche, un plateau de charcuterie gargantuesque. Et on pèse nos mots. La preuve : on n'arrivera même pas à en venir à bout ! Vient ensuite le plat de résistance. Mmh, quel délice ! L'aligot fond dans la bouche, le pavé de boeuf aussi. Finalement, on avait encore faim ! Et il vaut mieux, car le plateau de fromages de montagne arrive. Puis la tarte Bastide, spécialité du patron. Bon, à ce stade, on peut dire qu'on est rassasiés. Et on peut aussi affirmer que ce ne sera pas notre dernier passage au Buron de Born

L'aligot, régal des petits et des grands

L'aligot, spécialité incontournable de l'Aubrac, Erick Henry / PER

L'Aubrac sur un plateau !

Plutôt retortillat ou aligot ?, Erick Henry / PER

Contempler la cascade du Déroc

La Chaussée des Géants, version Lozère.

Un dernier regard au Lac de Born, et nous voilà repartis en direction du nord. Privilège d'être en moto, on sent les délicats parfums des fleurs qui parsèment les prairies et le vent sur nos visages. On entend le bruissement des ruisseaux, les chants des oiseaux. Le Lac de Souveyrols apparaît à notre gauche, puis celui des Salhiens. Nous arrêtant le long de la D52, on suit un chemin aménagé entre les pâturages. Saluant les vaches, on profite avec plaisir de notre petite balade digestive... quand soudain, elle surgit. haute de 30 mètres, la Cascade du Déroc est à la hauteur de sa réputation. La vue sur la plaine de Marchastel est imprenable, tandis que les blocs de basalte qui se cachent derrière la chute ont des petits airs de Chaussée des Géants... Croyez-nous, l'appareil photos n'a pas chômé !

La voici la voilà : la Cascade du Déroc !

Cascade du Déroc, la plus belle cascade de Lozère, Simon Mioni

Goûter à l’ambiance du Chemin de Compostelle

Dans le village de Nasbinals

Quittant la D52 pour la D900, nous gagnons la charmante bourgade de Nasbinals, une des étapes phares du Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Un thermos de thé d'Aubrac dans le sac à dos, nous nous élançons à notre tour sur « le » Chemin, le GR65. Suivant le balisage rouge et blanc, on sent toute la puissance sauvage de l’Aubrac et l’appel irrésistible du Chemin. On rencontre des randonneurs partis de Saint-Jacques, qui font le GR à l’envers. Quel courage, ils ont déjà parcouru près de 1400 kilomètres ! Pour nous, c’est retour à Nasbinals, pour une soirée comme on les aime. A « La Route d’Argent », on se mêle aux habitants, randonneurs et pèlerins, on discute, on rigole… et on cède à la tentation d’une nouvelle assiette d’aligot !

En route vers Compostelle !

Sur le GR65, chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, Régis Domergue

Nasbinals, village 100% authentique

Eglise de Nasbinals sur le Chemin de Compostelle, Erick Henry / PER

Se détendre à La Chaldette

Une station thermale sur l’Aubrac

Deuxième jour sur l’Aubrac. Les pèlerins mettent le cap sur l’ouest, tandis que nous filons vers le nord. Au programme : 15 kms de moto, garantis 100% vivifiants à cette heure de la journée ! Et au bout de la route : Brion.  C’est ici, sur les berges du Bès, que la station thermale de La Chaldette a pris ses quartiers. Toute de verre et d’acier, elle semble ne faire qu’un avec la nature. Un sentiment renforcé lorsque nous entrons dans le jacuzzi, et que nous avons, devant nos yeux, des prés, des fleurs, des forêts… Ressourcement garanti ! Après avoir bullé dans le jacuzzi et bronzé sur le solarium, l’heure du massage est arrivée. Le bonheur absolu, après un weekend à deux-roues… et une conclusion tout en douceur de notre fabuleux voyage lozérien !

La Chaldette, l'Aubrac côté bien-être

Détente à la station thermale de La Chaldette, Bruno Calendini

Les blogueurs ont aimé

5h30 de route depuis Lausanne ? Il en fallait davantage pour décourager Valentine de venir découvrir la Lozère ! Premier arrêt : « l’Aubrac et ses trésors » (et c’est Valentine qui le dit !). A travers ses yeux et son objectif, re(découvrez) la Cascade du Déroc, le Buron de Born ou encore la station thermale de La Chaldette.

Voir le blog

Aubrac - Lac de Saint-Andéol © F.Julien

Lac de Saint-Andéol © Frédéric Julien

Nos suggestions Ce récit vous a donné envie de partir en weekend sur l'Aubrac à moto ? Quelle bonne idée ! Pour préparer votre séjour sur l'Aubrac lozérien, retrouvez ci-dessous une sélection de bonnes adresses. Bon voyage !

Comment venir ?

  • A moto, pardi ! Depuis Montpellier, empruntez la N109 vers l’ouest pour rejoindre l’A750. A hauteur de Clermont-l’Hérault, poursuivez sur l’A75 en direction de Clermont-Ferrand. Quittez l’autoroute à la sortie 40 « Banassac / La Canourgue ». Vous êtes arrivés !
  • En voiture.
  • En train : La Canourgue se situe sur la ligne de TER Béziers / Saint-Chély-d’Apcher.

Votre itinéraire avec Rome to Rio