Combi Train-Vélo, de Montpellier à Toulouse par la voie buissonnière

A vélo dans le vignoble du Tarn © P.Fontanel / CRTL Occitanie
Passerelle Eiffel à Olargues - Hérault

Passerelle Eiffel à Olargues - Hérault

Voie verte Passa Païs - Haut-Languedoc

Passa Païs - Hérault - DR

Passa Pais Hérault©C.ANGOT - PNRHL

Passa Pais Hérault©C.ANGOT - PNRHL

Montpellier - Carte de situation

Budget

  • TER : billets à partir de 1 € (selon la période)
  • Hébergement : à partir de 60 €/nuit en chambre d'hôtes
  • Musée du textile de Labastide-Rouairoux : 6 €

Caractéristiques

  • Voyage 100% écoresponsable (en train + vélo)
  • Découverte de 2 des "Plus Beaux Villages de France" 
  • Cité épiscopale d'Albi classée à l'UNESCO
  • Itinéraire empruntant 4 véloroutes et voies vertes 

La meilleure période

Printemps, Eté, et Automne

Durée

5 Jours

Loin des itinéraires rabâchés, il est aussi possible de relier les deux grandes métropoles d’Occitanie par des chemins buissonniers qui longent le littoral et le canal du Midi puis traversent les vignes et vergers du Haut-Languedoc avant de basculer, côté Tarn, dans une ambiance aux accents de Toscane. Au fil des étapes, à vélo ou en train, c’est le cœur battant de l’Occitanie qui se laisse découvrir.

Vos étapes seront Sète, Agde, Béziers, Bédarieux, Olargues, Mons-la-Trivalle, Courniou-les-Grottes, Labastide-Rouairoux, Mazamet, Castres, Lautrec, Albi, Gaillac, L’Isle-sur-Tarn, Rabastens et Saint-Sulpice.

1er jour : Montpellier – Béziers

De Montpellier à Sète, l’île singulière  

En Occitanie, les TER sont équipés de crochets à vélo pour que vous puissiez voyager avec votre deux-roues et ainsi vous ouvrir à de nouveaux horizons, au rythme du pédalier, alors… on vous attend en gare Saint-Roch, direction Sète, pour l’étape du jour. Le chef de gare a sifflé. C’est parti ! A peine sortis de la ville, vous voilà déjà au milieu des marais peuplés de flamants rose. Votre Fabuleux Voyage commence fort ! Les paysages défilent vite, si vite qu'en à peine 18 minutes de trajet, tout le monde descend en gare de Sète. Ici commence votre véritable aventure. Casque vissé sur la tête, short lycra enfilé, lunettes de soleil ajustées, … on enchaîne ? 

Sète-Hérault©OT_Sète DR

Sète-Hérault©OT_Sète DR

Flamants_roses_Hérault©P Fontanel CRTL Occitanie

Flamants_roses_Hérault©P Fontanel CRTL Occitanie

1er jour : Montpellier – Béziers

De Sète à Béziers, l’Euro-Vélo8 (52 kilomètres / 3h30 sans les arrêts)

Sète, patrie de Georges (Brassens) et de Paul (Valéry) est, à elle seule, une invitation au voyage. Populaire, chaleureuse et authentique, prenez le temps d’en longer les quais, au plus près des chalutiers, en passant par sa halle qui fleure bon les senteurs iodées de la Méditerranée. Imprégnez-vous de son ambiance si envoûtante puis contournez le Mont Saint-Clair par la Corniche et laissez-vous tenter par une randonnée accompagnée en kayak de mer pour apprécier « l’île singulière » comme personne : depuis les flots ! Remontez en selle et empruntez désormais la voie verte du lido qui file, entre vignes, roselières et plages de sable fin, jusqu’à Marseillan. L’appel de la mer se fait sentir. D’un saut de dune et vous voilà faisant trempette dans la grande bleue !  Tentant non ?  A Agde, filez plein ouest sur le chemin de halage du canal du Midi pour gagner Béziers. Courage, vous y êtes presque (une vingtaine de kilomètres) !

Kayak_Sete_Hérault©OT_Sete

Kayak_Sete_Hérault©OT_Sete

De_Portiragnes_a_Sete©E_Brendle

De_Portiragnes_a_Sete©E_Brendle

Coup de cœur

Entre Sète & Béziers : deux Fabuleux Voyages pour le prix d’un ! 

Sète, la singulière

Le canal du Midi à travers les vignes

2ème jour : jusqu'à Courniou par le "passa païs"

De Béziers à Olargues, bienvenue en Haut-Languedoc !     

Une fois les 9 écluses de Fonséranes explorées, reprenez le train pour Bédarieux où vous descendrez, à peine 30 minutes plus tard. Cette bourgade, typiquement languedocienne, est le point de départ de la voie verte du passa païs. Cette ancienne voie ferrée désaffectée, aujourd’hui réhabilitée pour le bonheur des piétons et des cyclistes, vous fera côtoyer le massif du Caroux entaillé par les impressionnantes gorges d’Héric avant d’enjamber l’Orb en passant sur un joli viaduc type « Eiffel », signalant votre arrivée à Olargues, l’un des plus beaux villages de France, après 26 kilomètres de vélo. Vous vous laisserez alors tenter par une glace artisanale au café-restaurant Laissac avant de gravir le piton rocheux jusqu’aux ruines de l’église St-Laurent qui domine tout le site.

Olargues - Hérault © PF

Olargues - Hérault © PF

2ème jour : jusqu'à Courniou par le "passa païs"    

D’Olargues à Courniou, en remontant la vallée du Jaur (24 km)         

C’est reparti pour quelques tours de pédales… Nouvelle halte après 2 kilomètres : la cascade du Fréjo (une résurgence) et, si la fraîcheur de l’eau vous inspire, une baignade bienvenue dans le Jaur. St-Etienne d’Albagnan, Prémian, Riols ; les villages défilent, tous plus inspirants les uns que les autres. Tantôt en sous-bois, tantôt dans les vergers, en tunnel ou en surplomb de la vallée, la voie verte s’élève lentement mais sûrement vers Courniou, votre halte pour ce soir. Vous y aurez réservé au préalable votre nuit dans l’une des jolies chambres d’hôte de la commune et dînerez, par exemple à l’auberge des Acacias pour y déguster son fameux poulet aux morilles, son tripou ou son foie gras maison.

Voie verte Passa Païs - Haut-Languedoc

Voie verte Passa Païs - Haut-Languedoc

La voie verte en vidéo

De Bédarieux à Mazamet, 75 km d’enchantement, en pleine nature

3ème Jour : de Courniou (Hérault) à Mazamet (Tarn)

Du Jaur au Thoré : changement de décor !

L’étape du jour n’est pas bien difficile (30 km de vélo) et surtout presque toujours en descente alors profitez-en pour musarder et vous arrêter là où bon vous semble ! 1ère halte à Labastide-Rouairoux qu’on atteint après être sorti du long tunnel de la Fenille (766 m de long). Changement radical de paysage : vous voici désormais sous influence océanique et la végétation, exubérante, annonce un climat plus humide. Plongez, les yeux fermés, dans l’ambiance nostalgique du Musée du Textile, une ancienne manufacture qui vous rappellera le brillant héritage industriel de cette vallée aujourd’hui assoupie. On vous fera fonctionner les lourdes machines rien que pour vous. Tac-tac, entendez-vous le bruit de la navette ? Quelques kilomètres après, quittez la piste pour gagner Albine, ses vertes prairies… et sa chèvrerie, la ferme de la Carlarié. On vous y montrera toutes les étapes de la confection d’un délicieux fromage local : le cabri d’Oc. Miam, miam ! Mazamet, Mazamet, tout le monde descend ! Et pour votre douce nuit à venir, vous avez l’embarras du choix.  

Cabrid'Oc_Ferme de la Carlarié -Tarn©OT Thoré Montagne Noire

Cabrid'Oc_Ferme de la Carlarié -Tarn©OT Thoré Montagne Noire

Passerelle de Mazamet - Tarn © CDT81 / PLLeCabellec

Passerelle de Mazamet © CDT81 / PL LeCabellec

La passerelle de Mazamet

Une expérience vertigineuse

4ème jour : de Castres à Albi, sur le chemin des Droits de l’Homme

Au cœur de l'Occitanie 

De Mazamet, le train vous mène à Castres en 45 minutes. Vous prendrez le temps d’en découvrir quelques incontournables avant de vous remettre en selle pour découvrir aujourd’hui une autre voie verte : le chemin des Droits de l’Homme. Sans difficultés, cet itinéraire d’une quarantaine de kilomètres serpente à travers la campagne tarnaise en passant par Lautrec, un autre « Plus Beau Village de France ». Montez au moulin pour un selfie souvenir, poussez les échoppes des artisans créateurs du village… Vous êtes ici au cœur géographique de la région Occitanie (si si on a vérifié !). Plus que quelques kilomètres et, surgit, tel un phare, l’impressionnant clocher de la cathédrale Ste-Cécile d’Albi dont on dit qu’elle serait le plus vaste édifice religieux en briques au monde ! Ne manquez pas de lui rendre visite ! Pour votre soirée (et votre nuit), laisser agir votre instinct. Les bonnes tables tout comme les adresses de charme abondent ici ! 

Albi -Tarn © Les vélos de Frédo

Albi © Les vélos de Frédo

5ème jour : de la ville rouge à la ville rose

Au fil du Tarn jusqu’à Saint-Sulpice 

La vallée du Tarn sera votre terrain de jeu (et votre source d’émerveillement) pour cette ultime étape. Pins parasols, vignes à perte de vue, bastides et petites villes à l’accent rocailleux, belles demeures palladiennes, ici, tout fleure bon la Toscane … française ! Au fil de cette véloroute de 46 kilomètres (3 heures sans les arrêts) et à proximité, vous pourrez notamment faire halte du côté de Gaillac (pour y déguster un verre de vin à la Maison des vins de Gaillac ou bien au château de Tauziès), L’Isle-sur-Tarn  (typique bastide agrémentée d’une place aux jolis « couverts ») ou Rabastens (église ND du Bourg classée à l’UNESCO) où le seul fait de s’assoir en terrasse d’un café sous les platanes constitue en lui-même une expérience à vivre !

Vignoble du château de Tauzies - Tarn©PF CRTL Occitanie

Vignoble du château de Tauzies - Tarn©PF

5ème jour : de la ville rouge à la ville rose

De Saint-Sulpice à Toulouse 

Arrivés à Saint-Sulpice, sautez dans un train pour Toulouse : le trajet ne dure que 32 minutes. Juste le temps pour vous de remettre un peu d’ordre dans vos affaires et vous y êtes. Il ne vous reste plus qu’à vous installer confortablement à l’Hôtel Albert 1er (labellisé Accueil vélo) et à vous fondre parmi les Toulousains qui refont le monde en terrasse d’un des cafés qui bordent la fameuse Place du Capitole, centre névralgique de la ville rose et terminus de ce Fabuleux Voyage. Cela tombe bien, c’est à 100 mètres à peine de votre hôtel !

Toulouse © P.Thébault / CRTL Occitanie

Toulouse © P.Thébault / CRTL Occitanie

Comment venir ?

  • En avion : depuis l'aéroport Montpellier- Méditerranée 
  • En train : depuis la gare TGV Montpellier Sud de France ou la gare centrale Saint-Roch

Votre itinéraire avec Rome to Rio