Chemins de Saint-Jacques de Compostelle - Unesco | Tourisme Occitanie

Site officiel du tourisme en Occitanie

Menu
Traîneau à cheval neige
Vos loisirs avec la carte Occ'Ygène
/loisirs/la-carte-occ-ygene
Montpellier visite guidée
Trouver des idées de sorties près de chez soi
/carte-interactive
Vous êtes ici

Chemins de Saint-Jacques de Compostelle

Les chemins de Saint-Jacques de Compostelle ont joué un grand rôle dans les échanges humains, l’architecture et la culture de l’Europe médiévale. Ils témoignent de l’influence considérable de la foi chrétienne à cette époque. L’Unesco avait de bonnes raisons, en 1998, d’inscrire au patrimoine mondial les itinéraires vers Compostelle.
 

Chemins de Saint-Jacques de Compostelle
Chemins de Saint-Jacques de Compostelle

Partir… sur le chemin des étoiles

A pied, à cheval, en vélo… ou en poussette. Pèlerins et marcheurs partent sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle pour prier, méditer, se ressourcer ou changer de vie.

Les chemins de Saint-Jacques de Compostelle : un pèlerinage venu du Moyen Age

Les chemins de Saint-Jacques de Compostelle comptent quatre voies historiques dont le chemin d’Arles et celui du Puy-en-Velay. Ce pèlerinage remonte au IXème siècle. Partir sur les chemins foulés par des millions hommes depuis des siècles. Marcher, avec pour horizon, la basilique de Compostelle où reposent les reliques de Jacques Le Majeur, apôtre de Jésus-Christ. A chacun son rythme. Certains mettront un peu plus de deux mois pour faire le trajet, d’autres, effectuant tronçon après tronçon, le feront en plusieurs années.

Infos pratiques

2021, ANNEE JACQUAIRE : Quand la Saint Jacques (25 juillet) tombe un dimanche, on parle d’année jacquaire. Cette année-là, la «porte sainte» de la cathédrale de Santiago de Compostela est alors ouverte au premier jour et refermée au dernier jour de l’année afin de s’y faire pardonner tous ses péchés. Tout un symbole... ! Dans une approche festive, culturelle et laïque, cette tradition se perpétue aujourd’hui, tout au long des sentiers vers Compostelle, afin d’inviter petits et grands à découvrir cette pérégrination millénaire à travers de nombreuses manifestations (expositions, projections de films et documentaires, balades contées, concerts, spectacles, rencontres avec des artistes...). C’est aussi l’occasion d’arpenter un itinéraire culturel européen inscrit sur la liste du patrimoine mondial par l’UNESCO et d’en redécouvrir les pépites.

Sur les traces de Saint Jacques
Sur les traces de Saint Jacques

Epopée spirituelle

L’histoire de Compostelle débute au IXème siècle avec la découverte de la sépulture de Saint-Jacques. Une église est construite sur le lieu, les gens viennent s’y recueillir. Les croyants portant la gourde, tenant le bourdon, un large chapeau vissé sur la tête, arrivent de toute l’Europe. Ils repartiront avec une coquille Saint-Jacques accrochée à leur vêtement. Signe de ralliement ? Preuve de l’exploit accompli ? Raison plus pratique ? Nul n’a la réponse avec certitude mais cette coquille est devenue l’emblème jacquaire.

Au Moyen Age, ce voyage est une épopée spirituelle dont l’importance rejoint celle des deux grands pèlerinages qui mènent au tombeau de Saint-Pierre à Rome ou au Saint-Sépulcre à Jérusalem. Foi chevillée au corps, désir de se surpasser, plaisir de faire une belle randonnée, aujourd’hui, les raisons ne manquent pas d’accomplir ce périple qui depuis un siècle fait de plus en plus d’adeptes.

Voie du Puy, en Aubrac
Voie du Puy, en Aubrac

Quatre voies principales

Celui qui veut se lancer dans cette aventure a le choix entre quatre voies principales complétées par de nombreux chemins secondaires comme la voie Domitia. Ce réseau  constitue autant d’itinéraires variés. Le voyageur qui emprunte aujourd’hui ces voies énumérées dans le Codex Calixtinus écrit en 1140, met ses pas dans ceux des pèlerins du Moyen Age.

Les jacquets venus du Nord et rassemblés à Paris prennent la via Turonensis qui passe par Tours où se trouve le sanctuaire de Saint-Martin. Les pèlerins en provenance de Belgique, des Ardennes et de Lorraine suivent la via Lemovicensis depuis Vézelay où ils peuvent admirer la basilique romane Sainte-Marie-Madeleine. Longue de 1 530 kilomètres, la via Podiensis qui part du Puy-en-Velay est un chemin majeur, elle passe par la  Lozère, traverse la Margeride et L’Aubrac. De nombreuses églises et prieurés, lieux d’asile ont été construits sur ce tronçon pour accueillir les jacquets. Ces trois voies se rejoignent à Ostabat en pays Basque, elles forment alors un seul chemin : le Camino Navarro.

Le saviez-vous ?

A Montpellier des clous en bronze doré balisent le chemin de Compostelle, près du Corum et rue de la Loge. Il y en a au total, près de 300 dans la ville. Chaque clou, outre la coquille, porte le nom de « Montpellier » et cette inscription « Camin Roumieu » (Chemin du pèlerin). Ils sont l’œuvre du sculpteur Pierre Fournel et du fondeur Robert Granier.

Pont Valendré Cahors

Basiliques ou petites églises, ponts ou éléments symboliques : l’Unesco a pris en compte la multitude de composantes et de valeurs véhiculées par ces chemins de légende.

Du plus humble au plus prestigieux, dans la liste de l'Unesco, l’abbatiale de Saint Gilles, l'abbatiale Sainte-Foy à Conques, la basilique Saint-Sernin à Toulouse ou l’abbatiale Saint-Pierre à Moissac, la cathédrale fortifiée Saint-Fulcran à Lodève. Le Pont du Diable sur les gorges de l’Hérault, Saint-Guilhem-le-Désert et l'abbaye de Gellone, le Pont Valentré à Cahors, le Pont d’Artigues dans le Gers ou l’église de Gavarnie. Parallèlement a ce patrimoine religieux, la liste de l’Unesco retient aussi des monuments civils tels l’hôpital Saint-Jacques de Figeac, témoin de ce réseau d’accueil créé pour soigner, réconforter ou restaurer les pèlerins.

Coup de coeur

Avant la création de l’abbaye de Gellone par Guillaume, Comte de Toulouse, en 804, le lieu était désertique, rocailleux, sans végétation. Idéal pour ce guerrier qui voulait se retirer du monde. Rues étroites, place ombragée par un gigantesque platane, le village de pierres, regroupées autour de l’abbatiale qui abrite les reliques de son fondateur canonisé en 1066 sous le nom de Saint Guilhem. De plus en plus fréquentés par les pèlerins, les randonneurs et les passionnés d’art, les chemins de Compostelle ont vu soixante et onze de leurs monuments et sept de leurs tronçons inscrits au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

Nos suggestions

Notre sélection d'idées de séjours sur les chemins de Saint Jacques de Compostelle

À partir de355
par pers. 7 jours/6 nuits

Chemin de Compostelle : Conques - Cahors

CONQUES EN ROUERGUEAveyron
À partir de185
par pers. 3 jours/ 2 nuits

Week-end à pied en liberté sur les traces de Saint Jacques

VILLEFRANCHE DE ROUERGUEAveyron
À partir de985
par pers. 14 jours/13 nuits

Le Chemin de Saint-Guilhem-le-Désert en randonnée

AUMONT AUBRACLozère
À partir de750
par pers. 7 jours /6 nuits

Chemin de Compostelle : Aumont Aubrac - Conques

AUMONT AUBRACLozère

vivre +, découvrir +

Pèlerins et marcheurs partent sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle, 4 belles expériences à vivre : elles vous sont recommandées par nos experts tourisme des départements.

Abbaye de Gellone

Saint-Guilhem-le-Désert, un voyage vers la vallée des légendes

Une balade dépaysante en Languedoc Cœur d’Hérault, entre St-Guilhem-le-Désert, le Pont du Diable, la grotte de Clamouse, les vignes, ...

Pèlerin sur le chemin de St Jacques de Compostelle

Saint-Jacques de Compostelle - Faire le chemin de Figeac à Cahors

4 jours inoubliables sur la voie du Puy, l’un des plus célèbres chemins vers Saint-Jacques de Compostelle.

Cloître de Moissac

Moissac : entrez dans le plus beau cloître du monde

Un trésor d’architecture romane en Occitanie, le cloître de Moissac, niché au cœur d’une cité verdoyante.

Marché de Cahors place de la cathédrale

Déambuler dans les ruelles de Cahors

Un week-end idéal : faire le marché du samedi à Cahors, flâner dans les ruelles du centre historique, faire une dégustation à la Cahors Villa Malbec, ...